Donner la vie rime parfois avec perte d’envie. D’après les spécialistes, rien n’est plus normal à condition que cela ne dure pas.

« Il faut d’emblée rassurer les couples : ce n’est pas parce qu’il ne se passe rien au lit durant les premières semaines suivant l’accouchement que leur vie sexuelle est fichue ! C’est même tout à fait normal. D’abord parce que le corps de la mère a subi les douleurs des contractions, de l’accouchement, un moment extrêmement violent, et qu’il lui faut naturellement quelques semaines pour s’en remettre. C’est d’autant plus évident si la maman a eu une épisiotomie ou une césarienne, qui nécessite quelques semaines de cicatrisation », indique Ellen Weigand, journaliste et administratrice du site www.masexualite.ch.

 

6 conseils pour retrouver le chemin du plaisir post-partum

Voici les conseils d’Ellen Weigand :

1- S’informer tout d’abord, au moment où l’on apprend la grossesse, auprès de son médecin, sur toutes les transformations et implications de la grossesse et de la naissance sur la vie sexuelle.

2- Veiller à continuer à avoir des gestes et mots doux, des marques d’attention entre les partenaires dès la naissance de l’enfant, garder ce lien qui contribuera aussi à la reprise des relations sexuelles.

3- Une bonne communication dans le couple est essentielle, pour dire ses craintes, demander à l’autre d’être plus doux, sensuel et patient, et de prolonger les préliminaires.

4- Ne pas se forcer à avoir un rapport sexuel, qui risque d’être vraiment douloureux, en cas de crispation.

5- Testez des positions qui réduisent la pression sur le bas-ventre et le périnée.

6- L’importance reste de penser à se réserver des moments d’intimité, sans bébé, pendant qu’il dort, ou en faisant appel à une baby-sitter.