À peu près 70 % des enfants sont adeptes de la tétine qui leur procure un sentiment de réconfort. L’abandonner n’est pas si simple, d’autant plus que, n’étant pas habitués à faire sans, l’habitude et le sentiment de nécessité prime sur une potentielle option d’arrêt. 

Voici quelques pistes pour aborder au mieux cette étape.

Le faire petit à petit

Chaque enfant réagit différemment et possède un attachement à sa tétine qui lui est propre. C’est pourquoi aucun âge précis n’est recommandé pour l’arrêt de son utilisation. Certains vont très tôt vouloir s’en séparer, tandis que pour d’autres, le processus d’indépendance va être beaucoup plus long. Pour ces derniers, le détachement doit être fait progressivement. 

Il est indispensable dans un premier temps d’en parler avec l’enfant tout en prenant une attitude encourageante. Vous pouvez convenir ensemble de réduire petit à petit son utilisation, par exemple commencer par enlever la tétine le temps du transport, puis élargir aux autres temps d’utilisation en finissant par la sieste et les nuits.

Utiliser l’entrée en maternelle 

Rentrer pour la première fois à l’école va être une grande étape pour lui – et pour vous ! -, et cela peut être le moment d’engrener la discussion. En effet, excepté durant la sieste, la tétine ne sera pas autorisée en classe et l’arrêter de la même manière en dehors de la classe lui sera pleinement bénéfique pour pouvoir davantage développer ses capacités liées à la parole pour l’école.

Les livres pour enfant traitant le sujet

La lecture du soir peut également être un autre moyen pour aborder le sujet de manière plus suggestive avec votre enfant. De nombreux livres traitent précisément le sujet et les choix sont variés. On peut même en trouver avec des protagonistes bien connus tels que “Tchoupi n’a plus de tétine”, ou encore “La tétine de Nina”. Dans quelques cas, cela a même été l’élément déclencheur de l’abandon définitif.

Lui expliquer la conséquence sur ses dents

Lui expliquer que la tétine peut avoir de nombreuses conséquences sur le positionnement de ses dents, ainsi que sur la forme de son palais. Plus longtemps il gardera sa tétine, plus il y aura de chance qu’il doive porter un appareil pour repositionner ses dents au collège ou au lycée. Attention, ce genre de discours ne doit pas être tenu dans le but de rendre responsable l’enfant de ce qui lui arrive et de ses choix, mais plutôt de lui faire prendre conscience que la tétine à des côtés négatifs pour lui. 

L’arrêt définitif

L’une des méthodes les plus simple reste sûrement celle du Père Noël. Nombreux sont les parents qui proposent de laisser leur tétine au Père Noël sous le sapin le 24 au soir. Ce dernier à une image incomparable aux yeux de nos enfants ; en lui offrant un objet aussi important pour eux, ils vont tenter de faire plaisir au Père Noël de la même manière que lui leur fait plaisir en leur apportant des cadeaux. Le geste aura donc une réelle valeur à leurs yeux et l’abandon n’en sera que plus simple.