La Parentalité positive ? C’est un modèle éducatif différent de celui consistant à détruire totalement les mauvais penchants de votre enfant. Orienté vers le positif, ce modèle permet de ne pas générer de colère ou de honte chez votre enfant.

I- Faire face aux colères 
L’écoute est le levier permettant de débloquer ces situations, comprendre le problème de l’enfant sera toujours plus efficace qu’un « Au coin » ou un « Va dans ta chambre « , car une colère inexprimée est vecteur de dégradation de la relation avec votre enfant. Vous ne vous verriez pas répondre de la sorte à votre conjoint ? Non, la colère de votre enfant a besoin d’être reconnu, écoutée et après discussion votre enfant se rendra peut-être lui-même compte que son comportement est infondé ou exagéré.

Et concernant celles survenant dans les lieux publiques (certains parents s’en arrachent déjà les cheveux), il faut prendre en compte le fait que l’enfant ressent une tension du fait de l’excès de stimulis. L’enfant essaye tant bien que mal de se raccrocher à quelque chose qu’il connaît, un repère. Cela peut être un paquet de Bonbon, un Jeu. Nous conseillons dans ces situations de lui donner des repères : son propre petit caddie ou des tâches (attraper les articles pour les mettre dans le panier par exemple).

II- Eduquer sans autorité abusive 

Nous sommes à une époque ou l’environnement de l’enfant l’assujettit à des pressions(sucreries ou sodas bourrés de caféine, écrans et stress de la vie quotidienne). Les parents doivent absolument arrêter de punir ou de crier sur l’enfant pour lui faire entendre raison. Souvent par mimétisme de ce que l’on a subi en tant qu’ex enfant cette méthode est prouvée scientifiquement inefficace. Le mauvais pas de l’enfant doit être compris par le parent et il doit y trouver le remède approprié.

III- Les petits TIPS du quotidien
-Instaurer une routine pour votre enfant c’est lui donner un cadre, des repères et c’est extrêmement important chez les enfants en bas-Age.

-Nous conseillons aussi d’éviter la négation dans les instructions, car cette dernière n’est pas toujours compréhensible par les enfants de moins de 2 ans. De plus la positivité est toujours mieux perçue par votre enfant, il se sentira moins agressé ou contraint.

-Enfin si en réponse d’un comportement inadapté de votre enfant vous lui donnez moins d’amour sachez que vous faites erreur. Voyez vos preuves d’amour envers lui comme un carburant et non pas comme une récompense sinon, c’est le cercle vicieux.

IV- Adapter son éducation à l’âge de l’enfant 
Ce qui pourrait être perçu comme des caprices ou de la provocation est parfois issu d’une incompréhension ou du malaise d’un enfant ne pouvant agir selon vos souhaits. On en demande toujours plus à notre enfant et c’est normal, mais parfois prendre le temps de parler avec d’autres parents, c’est prendre conscience des capacités qu’à un enfant à tel âge. En connaissance de cause, l’adaptation de ces instructions sera souvent la solution.

Si vous souhaitez avoir accès à plus de contenu sur la parentalité positive, allez télécharger notre App:https://apps.apple.com/fr/app/bonbo/id1444746111