Pour beaucoup d’entre vous, la trentaine, c’est la galère ! À l’enfance, les soucis sont surtout pour les grandes personnes. Vers vos quinze ans, c’est l’adolescence et la puberté vous offre ses crises d’humeurs avec ses envies de découverte. La vingtaine, c’est le moment de se mettre en question pour choisir ses études supérieures, la carrière et son avenir. Et la trentaine… à ce moment, on commence à se sentir vieille. 

Les symptômes d’une crise de la trentaine 

Votre anniversaire est dans une semaine et vous ne pouvez pas vous résoudre à dire votre âge réel lorsque l’on vous le demande. Sans aucun doute, c’est la première phrase de votre déni de la trentaine ! Et les manifestations de ce genre sont encore nombreuses. Vous venez de finir votre cursus universitaire ? Vous êtes maintenant dans le domaine professionnel ou vous êtes en train de chercher un travail ? Vous avez fondé une famille ? Quel que soit votre parcours actuel, en approchant de la trentaine, vous ne pouvez pas vous empêcher de faire une liste. Ou l’avez-vous déjà commencez ? La fameuse « To do list » des choses à faire avant d’atteindre 40 ans ! D’autres optent pour une liste des erreurs commises et celles qui sont à éviter. Tout est sujet à faire de liste pour vivre cet âge plus aisément.

Apprenez à avoir confiance en vous

Les femmes sont plus vulnérables à la crise de la trentaine. La plupart d’entre elles perdent confiance en elles après la maternité. Les kilos s’installent, le gras subsiste, les vergetures apparaissent et vous vous êtes constamment insatisfaite de votre physique. Retenez que votre corps n’est pas le seul point auquel il faut s’intéresser. Montrez à vos proches et votre entourage que vous n’êtes pas « has been », mais que vous êtes sur le chemin de la réussite et du bonheur !